fbpx

Écris Par Jonathan Lessard

2022-01-04

2022 commence pas mal comme l’année 2021

En confinement, la plupart des activités sont annulées et pour les personnes comme moi seules à la maison avec très peu de contact social c’est déprimant. Je ne dis pas ça pour que tu compatisses, tu as surement aussi tes problèmes en pleine pandémie. On trouve souvent des poisons pour nous aider en temps plus difficile et pour moi dernièrement c’est ma consommation d’alcool qui a augmenté.

Elle n’est pas encore problématique, mais disons que je fais plus qu’apprécier ma bière de microbrasserie le vendredi soir. L’année passée, j’ai utilisé l’excuse du confinement pour ne pas faire le janvier sans alcool mais cette année, pas d’excuse.

Pourquoi faire le mois de janvier sans alcool ?

J’ai entendu parler du janvier sans alcool en ligne pour la première fois. Le but était de couper sa consommation d’alcool pour le premier mois de l’année puisque normalement notre consommation augmente toujours pendant le temps des fêtes.

Que ce soit la bière offerte pendant les partys de famille ou bien qu’on voie nos amis plus souvent, j’ai moi-même remarqué que c’était vrai. Décembre était le mois ou je buvais le plus. C’est pourquoi il y a 3 ans j’essayais mon premier « Dry january » ou janvier sans alcool.

Les effets de l’alcool sur la santé

Je ne passerais pas des heures à te parler des effets néfastes de l’alcool. Moi le premier, j’adore prendre une petite bière au sommet de la montagne. Passer des heures à suer pour enfin avoir la récompense à la fin.

Il n’en reste pas moins que l’alcool n’est pas la meilleure chose pour la santé. L’alcool est riche en calories et aide à prendre du poids. Elle est aussi néfaste sur le cerveau, peu importe la quantité que l’on consomme, et malgré que la plupart trouvent qu’une bière en soirée aide à dormir, de l’alcool en soirée nuit à la qualité du sommeil.

Je ne dis pas ça pour te faire lâcher l’alcool, mais seulement pour te faire comprendre les bienfaits du janvier sans alcool.

Mon expérience passée

Même si l’on n’est pas dépendant à l’alcool, on réalise seulement en la coupant totalement à quel point c’est une habitude ancrer. Pour moi, c’est ma bière du vendredi soir pour décompresser de la semaine. Le premier vendredi sans bière était assez perturbant. On a cette envie d’en prendre une même si l’on sait qu’il ne faut. Assez vite, on réalise qu’on peut trouver d’autres activités pour relaxer et que cette bière n’est pas si importante.

L’autre aspect qu’on ne réalise pas c’est la pression sociale de prendre de l’alcool. Me faire proposer une bière et le monde qui me regardait bizarrement quand je disais non. Ou les « come on men, c’est juste une bière ». C’est lorsqu’on fait 1 mois sans alcool qu’on réalise à quel point la consommation d’alcool est ancrée dans notre société et je n’imagine pas à quel point ça rend le processus d’arrêter difficile pour les gens qui ont une dépendance.

Sortir, voir les gens prendre un verre autour de toi, te l’offrir quand tu es habitué d’en prendre dans ces ambiances-là, ça rend tout ça plus difficile.

La différence pour cette année

C’est la première fois que j’essaye de le faire en confinement. L’année passée, j’ai utilisé le confinement en tant que situation déjà assez stressante pour ne pas faire le défi. Rajoute à ça les gens autour de moi qui me disais que c’était stupide de le faire en confinement n’a probablement pas aidé.

Pour ma part, je sais que le fait d’être pris seul chez moi, le stress d’un nouveau travail et d’un éventuel déménagement vont rendre le tout plus difficile mais j’essaye de voir cette occasion de remettre des bonnes habitudes comme la méditation ou la cohérence cardiaque et en plus de me remettre comme il faut à l’entrainement. Je vais réviser mes conseils pour être plus heureux de l’année passée et en profiter pour le remettre en place

Retour sur janvier 2022

On est début février et ç’a été tout un mois.

Je m’attendais à trouver ça difficile mais avec ma petite bière sans alcool du vendredi soir je n’y ai vu que du feu.

Je te l’accorde, j’ai trouvé les premières semaines un peu plus compliquées avec le stress de tout ce qui se passait dans ce mois-ci. Par contre, j’ai fait un retour au thé, j’ai remis la méditation dans mon quotidien et le mois s’est très bien passé. Les ressources en dessous m’ont grandement et ils ont simplifié mon mois.

J’ai eu généralement plus d’énergie avec un moins grand besoin de sommeil. Effet secondaire? Si oui tant mieux ! L’effet le plus important c’est que je suis fière de moi et j’attends le reste de l’année avec impatience 💪

On recommence l’année prochaine ?

Ressource

Tu veux aussi participer ? Il n’est pas trop tard. Participe au mois de janvier sans alcool même si le mois est commencé. Fait plaisir a ton corps.

Voici une liste de ressource pour t’aider :

Le site de janvier sans alcool avec un concours pour gagner des vacances en VR ou une caisse de so.beer.

La microbrasserie Bockale pour des bonnes bières sans alcool

L’application Try Dry pour suivre ton évolution

Si tu participes, n’hésite pas à me partager ton expérience.

Allez, on se reparle bientôt

Vous pourriez aussi aimer …

Résistance au froid Semaine 4

Résistance au froid Semaine 4

Avertissement : Ne pratique pas la méthode Wim Hof dans des endroits à risque comme dans l’eau ou en voiture....

Résistance au froid Semaines 3

Résistance au froid Semaines 3

Avertissement : Ne pratique pas la méthode Wim Hof dans des endroits à risque comme dans l’eau ou en voiture. Assure...

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This